Ebauche d’une histoire…

Pas un roman, pas un livre en soi, juste un prémisse d’histoire…à vous de voir!

Archive pour mai, 2009

Henri, François et les autres… Gloire et futilité

Posté : 15 mai, 2009 @ 12:53 dans nouvelles | Pas de commentaires »

 

            La vie était ainsi faite de choses anecdotiques et d’autres qui avaient leur importance.

            Sylvestre avait su très vite que la redécouverte de son ami faisait partie de ces dernières.

            Passé son désabusement, la curiosité de la nouvelle existence d’Henri prenait le pas sur tout le reste.

Ce dernier lui racontait avec un tel enthousiasme son arrivée dans la première ville de France ; de son départ précipité de Lyon, à l’heure qui précédait leur rencontre, que Sylvestre fut totalement happé par ce flot de paroles.

 

Deux mois auparavant, alors qu’il écumait à s’en enivrer, les bars les plus en vogue de Lyon, Henri fut victime d’une sale affaire, qui allait changer le cours de ces jours.

 

 

Après la trouvaille de son Q.G. de bar chic, Henri s’était donc construit un train de vie des plus pressés, des plus mondains surtout.

            Ayant fait plus ample connaissance avec le propriétaire de L’Inside café, ils allaient tous deux de virées en tournées, de pressions en réceptions, de campagne jusqu’au champagne !

 

 

Eh bien oui, Stéphane, bel homme, très couru par tout le gratin homo du quartier et bien au-delà des alentours de la ville, n’tait pas uniquement barmaid ou encore maître des lieux dans lesquels il exerçait sa dextérité dans des mélanges alcoolisés les plus extravagants, il faisait également partie intégrante des V.I.P. de la mégalopole.

Il avait fait son bonhomme de chemin ;

                                               Après des études de commercial, qui ne l’intéressait guère, il bifurquât rapidement, abandonnant son BTS au cours des six premiers mois et dû pour remplir sa bourse, dénicher quelques emplois précaires.

Jusqu’ici rien de bien insolite dans ce parcours, car beaucoup de ses congénères étaient passés par la même voie, à un détail près, que Stéphane, lui, avait réussi par la suite une ascension assez fulgurante.

            Car, il faut le dire, Stéphane était un personnage haut en couleur, qui ne laissait pas indifférent un hétérosexuel et qui ne laissait pas le doute non plus, quant à ses intensions honnêtes et chaleureuses.

Beaucoup plus élevé qu’un boute-en-train, il faisait passer dans un brio de finesse, les blagues les plus rustres.

Un soir alors qu’il s’apprêtait à faire le hibou de nuit avec sa bande de potes de travail

[ le boulot ;  » une succession de tâches lourdes et dégueulasses pour le compte de grosses taches, grasses et dégueulasses qui s’croient en plein rêve américain rien qu’en bouffant ces saloperies qu’on leur refile !  » – en somme, dans un de ces fast-foods, dont il serait inutile ici d’en donner le nom]

            Pour le coup, Stéphane avait plus de difficulté à garder son calme et sa sagesse de parole quant il s’agissait de reparler de ce temps où il faut l’avouer, il en avait vu des belles…ou plutôt à l’inverse ; des choses pas très jolies… !

 

 

(more…)

 

L'atelier du grenier |
lademoiselledesavoie |
... Un essai littéraire... ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | maggymauve
| Au boulot les 3ème !
| I have a dream